Fondation Yvon Deschamps Centre sud

Porte-parole

2
Si c’est vrai qu’deux têtes valent mieux qu’une…
À dix milles, on décroche la lune…

Alors que j’écrivais ces lignes pour la chanson C’est ben normal en 68, j’étais loin de me douter que 45 ans plus tard, elles prendraient tous leurs sens pour la Fondation Yvon Deschamps Centre-Sud et encore moins que je deviendrais porte-parole pour une fondation portant mon nom !

C’est un grand honneur que me font mes amis de l’Association sportive et communautaire du Centre-Sud. La mission que se sont donnée ces pères et ces mères du Centre-Sud en 1974 pour que les enfants de ce quartier défavorisé puissent jouer ailleurs que dans les ruelles, qu’ils découvrent les plaisirs de pratiquer des sports d’équipes et qu’ils aient les mêmes chances que tous les autres enfants mieux nantis, pour moi, ça, c’est créer du bonheur !

L’Association est un des plus beaux exemples de solidarité et de mobilisation, et ce à tous les niveaux. L’entreprise privée, les gouvernements, les fondations et des milliers de bénévoles se sont tous unis en ayant un objectif commun, soit d’offrir un meilleur avenir à nos enfants.

40 ans plus tard, le centre rejoint 70 % des jeunes du quartier ! 70 %, c’pas rien ça ! La maturité scolaire des tout-petits, l’accessibilité aux loisirs pour tous, la persévérance et la réussite scolaire sont les moteurs qui propulsent ces gens de cœur et d’action à toujours offrir plus de services aux enfants. C’est avec une grande fierté que j’endosse ce rôle de porte-parole.

Alors, joignez-vous à moi pour façonner la société de demain parce que
Si c’est vrai qu’deux têtes valent mieux qu’une…
À dix milles, on décroche la lune…

Siganture Yvon Deschamps

Yvon Deschamps

Le jour où je suis entré au Centre, j’ai trouvé des gens avec les bras ouverts. J’ai vu le bonheur dans leur yeux.

– Saïd Mourad – père de cinq enfants fréquentant quotidiennement le Centre